Un tiers de la population obèse ou en surpoids !

0

L’institut Institute for Health Metrics and Evaluation, au travers d’une étude menée dans plus de 188 pays, nous apprends que plus de 2,1 milliards de personnes dans le monde, soit 30% de la population, sont soit en surpoids ou obèses.

L’obésité est une épidémie qui s’est rapidement développé ces trente dernières années et représente une véritable menace aussi bien pour les pays développés que pour les pays en voie de développement. 

L’étude en question, Global, regional, and national prevalence of overweight and obesity in children and adults during 1980-2013: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2013, menée par l’ Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), à Washington, et publiée dans le The Lancet, revue scientifique médicale britannique en ligne ; nous apprends qu’en 33 ans (de 1980 à 2013) le nombre de personnes en surpoids ou obèses est passé de 857 millions à 2,1 milliards

Comment mesure-t-on le surpoids ? 

Le surpoids se base sur un indice de masse corporelle (qui est le ratio de la taille par rapport au poids) supérieur ou égal à 25; l’obésité, elle, se base sur un IMC supérieur ou égal à 30. Bien que la méthode de l’IMC pour mesurer la corpulence d’une personne n’est pas forcément la plus pertinente; elle reste hélas, celle souvent utilisé lors d’études à grande échelle. 

Le problème de cette méthode ? Et bien l’exposant 2 utilisé dans la formule, se montrant inadéquat pour les personnes soit petites ou soit grandes. La méthode actuelle n’est pas la plus adéquate, et ce car elle ne reflète pas précisément la manière dont le poids et la taille d’un individu influent sa corpulence. Cette méthode permet donc d’avoir un ordre de grandeur, et non quelque chose d’”exactement juste”.

Au travers de l’étude, est mis en avant une augmentation du surpoids ou de l’obésité chez les hommes (de 29% à 37%), ainsi que chez les femmes (de 30% à 38%).

Répartition des chiffres

C’est surtout dans les pays développés, que le nombre d’ hommes obèses ou en surpoids à augmenté; alors que l’on retrouve cette évolution pour les femmes, mais dans les pays en voie de développement cette fois-ci. Dans les pays développés, la rapide croissance d’obésité survient en jeune âge.

Le directeur de l’ IHME, Christopher Murray, également co-fondateur de l’étude Global Burden of Disease, nous explique : 

Durant les trente dernières années, aucun pays ne s’est avéré capable de diminuer la croissance et le développement de l’obésité; et nous nous attendons à ce qu’elle ne fasse qu’augmenter dans les milieux modestes; à moins que des mesures drastiques ne soient prises afin de contrer cette crise de santé.

C’est sans étonnement que le gros de la population considérée comme obèse se trouve au Etats Unis (13%), alors que la Chine et l’Inde se partagent 15% de la population obèse mondiale. Dans l’étude, les taux prennent également en compte l’âge, ce qui signifie que les différences de taille et d’âge ont été ajustées au fil du temps et au travers des pays.

En 33 années, la prévalence de l’obésité a augmenté chez les adolescents de 50%. En 2013, c’est dans les pays développés que plus de 22% de filles et 24% de garçons ont été considérés en surpoids ou obèses.

Dans les pays en voie de développement, ce sont plus de 13% de garçons et 13% de filles considérées comme obèses ou en surpoids; et c’est plus particulièrement dans les pays du nord de l’Afrique que  beaucoup de filles sont concernées par cette épidémie.

Beaucoup de pays du Moyen-Orient, du nord de l’Afrique, de l’Amérique Centrale, ainsi que des nations du Pacifiques ou des îles caraïbes ont déjà atteint de forts taux d’obésité, plus de 44%.

En 2013, c’est au Moyen-Orient que l’on a pu observer les plus haut taux d’obésité, avec plus de 58% des hommes, et 65% des femmes âgées de 20 ans ou plus. Enfin, plus de deux tiers des pays dans la région du Moyen-Orient présentaient un taux d’obésité supérieur à 50% au sein de la population mixte.

En Amérique Centrale, plus de 57% d’hommes et plus de 65% de femmes ont été considérées soit en surpoids ou obèses, avec la plus importante prévalence, supérieure à 50% chez les hommes et chez les femmes, en Colombie, au Costa Rica, ainsi qu’au Mexique. Dans les îles Pacifiques, près de 44% des hommes et 51% des femmes sont également soit en surpoids, ou obèses; avec plus de 38% d’hommes et plus de 50% de femmes dans les Caraïbes. 

Alors que le pourcentage des personnes en surpoids ou obèses a augmenté de manière substantielle au cours des trente dernières années, on a pu observers certaines variations entre les pays et les régions.

Dans les pays développés, c’est à partir des années 1980 que l’épidémie d’obésité à commencée à se répandre, et c’est entre 1992 et 2002 qu’elle a rapidement pris de l’ampleur; alors que c’est en 2006 que l’on a pu observer un léger ralentissement.A l’opposé, dans les pays en voie de développement, là où plus de deux tiers de la population obèse se concentre, elle ne fait qu’augmenter.

Les chiffres clés

  • 50% de la population obèse est répartie entre 10 pays (dans l’ordre croissant) : US, Chine, Inde, Russie, Brésil, Mexique, Egypte, Allemagne, Pakistan et Indonéise.
  • Les US, le Royaume-Uni, ainsi que l’Australie font partie des pays au PIB le plus important, et sont ceux qui présentent les plus importantes augmentations de l’obésité auprès des hommes et des femmes.
  • Durant ces 33 années, plusieurs pays du Moyen-Orient, ont connu la plus forte augmentation du taux d’obésité. Parmi ces pays, citons : le Bahreïn, l’Egypte, l’Arabie Saoudite, l’Oman et le Koweït.
  • Dans six pays ou états, tous situés au Moyen-Orient et dans la région de l’Océanie, il a été mesuré une prévalence à l’obésité de plus de 50% chez les hommes ainsi que chez les femmes : le Koweït, les Kiribati, la Micronésie, la Libye, le Qatar et les Samoa.
  • En Afrique sub-saharienne, c’est plus de 42% des femmes qui ont été mesurées comme obèses ou en surpoids.
  • En 2010, on estime à 3,4 milliards le nombre de personnes décédées de causes cardiovasculaires.

Sources


Vous avez aimé cet article ?

Alors, Restez Fit, restez connecté. Faites comme + de 2000 abonnés et recevez toute l'actualité du site dans votre boîte !

Commenter