Le raisin face au cancer de l’intestin

0

Une étude menée par l’Université d’Adélaide, située au sud de l’Australie, a montré que l’extrait de pépins de raisin s’avérait être un aliment bénéfique pour les chimiothérapies dans le cadre du traitement du cancer de l’intestin, non seulement en détruisant les cellules cancéreuses ; mais également en réduisant les effets négatifs de la chimiothérapie elle-même.

Cette étude, parue dans le journal PLOS ONE, a montré que l’ajout d’extraits de pépins de raisins à une chimiothérapie présentait un potentiel bénéfice pour le traitement du cancer de l’intestin, et ce parce que ces extraits auraient l’avantage de réduire les dommages intestinaux souvent causés par la chimiothérapie elle-même. Le Dr Amy Cheah, en charge de l’étude, nous explique que les extraits de pépins, en plus des effets bénéfiques sur la santé qu’ils possèdent, notamment grâce aux tanins (de la famille des polyphénols) qui sont reconnus pour leurs qualités anti-inflammatoires ; dévoilent ici de nouvelles vertus, que sont les propriétés anti-cancéreuses :

C’est la première étude qui met en avant les potentiels bénéfices de l’extrait de pépins de raisins, dans le cadre de chimiothérapies, et son action face aux cellules cancéreuses du colon […] de plus nos recherches en laboratoire ont montré que la consommation de ces extraits a permis de réduire de manière significative les inflammations et les dégâts tissulaires provoqués par la chimiothérapie dans le petit intestin, et ce sans conséquence néfastes pour les cellules non-cancéreuses. Contrairement aux chimiothérapies, l’extrait de pépins semble agir de manière sélective sur les cellules cancéreuses, les cellules non-cancéreuses ne sont alors pas du tout affectés.

grape_feat

Les tanins, condensés au sein des pépins de raisins, ont été utilisés, et ce à partir d’extrait disponible en commerce, et ce sont des cellules cancéreuses en culture sur lesquelles ces tanins ont été utilisés. Les mesures ont montré que :

  • Les tanins n’ont présenté aucun danger pour un intestin en bonne santé, et ce jusqu’à l’administration d’une dose de 1000 mg/kg
  • Il y a eu une rémission des dégâts intestinaux par l’utilisation de ces extraits, et ce en comparaison de la chimiothérapie.
  • Une réduction de l’ordre de 55% des inflammations provoquées par la chimiothérapie elle-même.
  • Une augmentation de plus de 26% de l’accroissement des effets inhibiteurs de la chimiothérapie sur les cellules cancéreuses.

Bien qu’inquiets du potentiel des extraits de pépins de raisins à réduire l’efficacité de la chimiothérapie, nous avons observé l’effet inverse […] nous avons remarque que non seulement les extraits ont permis à la chimiothérapie de mieux fonctionner face aux cellules cancéreuses, mais également de se montrer plus efficaces que la chimiothérapie elle-même pour une seule concentration.

Le professeur Gordon Howarth, co-auteur, d’ajouter :

Les pépins de raisins dévoilent ici un important potentiel en tant qu’agent anti-inflammatoire pour tout un ensemble de maladies liées au bol alimentaire, et désormais, ils s’avèrent être un potentiel traitement contre les cancers. Bien que les premiers résultats aient été effectués sur cultures souches, la prochaine étape va consister à se penser dessus de manière plus large.

Alors, il n’y plus qu’à suivre de près tout cela !

Sources


Vous avez aimé cet article ?

Alors, Restez Fit, restez connecté. Faites comme + de 2000 abonnés et recevez toute l'actualité du site dans votre boîte !

Commenter