Se lancer dans la vie en 10 conseils (sans excuses !)

0

Une mutuelle à payer

Un crédit auto à rembourser

Un emprunt

Des factures, des factures et encore des factures.

Ceci vous semble familier, et c’est bien normal. Ceci est ce que le système a produit de meilleur pour vous rendre dociles, sans capacité de jugements et surtout dans l’incapacité de mener à bien tout ce que vous avez toujours voulu accomplir.

– Comment conquérir le monde alors que la chaîne d’un emprunt vous rappelle à l’ordre tous les 10 du mois ? 

– Comment acquérir le corps de vos rêves alors que votre abonnement de sport passe dans votre abonnement téléphonique ?

– Comment vous développer ou créer votre société alors que votre 100 m2 sape tous les deniers difficilement gagnés ?

La réponse est simple…. apprenez à vous lancer et sortir de votre zone de confort. 

Cessez de pleurer la misère du monde et commencez par agir.

Si j’avais plus d’argent, je pourrais….” rien. Vous avez surement plus d’argent que vos parents et les miens réunis n’en n’auront jamais assez et pourtant rien n’a changé. Comprenez-une chose : les moyens ne manquent pas pour accomplir et devenir ce que vous voulez ; seulement votre courage et votre détermination.

Dans le milieu du sport, nous rencontrons souvent des personnes qui ont une chose en commun : elles font les choses pour elles et n’attendent pas qu’on leur dise quoi faire. Le corps de vos rêves ne se trouve pas dans un fichier PDF ou dans une recette riche en protéines ; il se trouve dans votre détermination à vous lever chaque matin, sûr de ce que vous souhaitez.

Determination.stone

Pensez-vous qu’Arnold ait attendu qu’on lui dise quoi faire pour devenir un légende du bodybuilding, du cinéma et gouverneur ?

Pensez-vous que Ronnie ait attendu qu’on soulève pour lui 1 tonne de fonte et qu’on aille lui chercher 8 trophées d’affilé ?

Comment devenir ce que vous avez toujours rêvé d’être ?

Et bien, commencez par croire en vous-même ; en votre potentiel, et cessez de mesurer votre progression par rapport à celle d’autrui. Commencez par distinguer ego démesuré et détermination; égoïsme et préservation. Voici 10 conseils qui je l’espère vous permettront de vous lancer dans vos rêves les plus fous. Le monde a besoin de gens comme ça 🙂

 Conseil n° 1 :  Affirmez votre détermination.

Osez vous engager envers vous-même, et croyez-y. Respirez cette conviction. Couchez-vous avec et levez-vous avec. Mangez-avec même si il le faut. Affirmez votre projet, à voix haute par exemple :

“Je VAIS devenir expert en programmation informatique, et mon savoir sera reconnu.”

“Je SERAIS celui qui pousse le plus de fonte en salle et je serais dans le Top 3 lors de la prochaine compétition”

Ces affirmations visent à renforcer votre conviction et surtout voir si vous êtes capables d’aller jusqu’au bout…de croire ce à quoi vous aspirez au plus profond de vous-même. Répétez votre affirmation, visualisez-là jusqu’à ce qu’elle existe tout autant que tout ce que vous avez déjà accompli (bien sûr, dans quelques temps, vous accomplirez bien plus).

Conseil n° 2 :  Sortez de votre zone de confort.

C’est ce qui m’est arrivé il y a 9 mois de cela quand j’ai décidé de tout vendre et de venir m’installer avec mon chat au Canada. C’était difficile au début de “concevoir” même que je puisse démissionner, faire mes adieux et de passer 11h dans un avion avec un chat en soute. Mais je l’ai fait, et plus que jamais je ne regrette pas ma décision. Il n’y a RIEN qui me rends plus “chanceux” que vous…j’ai juste affirmé ma détermination de changer d’air et de sortir d’une routine qui me rendais autant frustré que vous. J’ai juste travaillé plus pour avoir l’argent nécessaire, et j’ai “juste” passé mes soirée à tout arranger pour que je puisse partir à la date que je m’étais fixé. Ce dernier point est important. Affirmer vos objectifs, de manière précise et ce parce que c’est cette précision qui vous mettra dans une mentalité de “winner”. Ne dites pas “Je veux être riche”, ou “Je veux être musclé”, mais plutôt “Je serais à mon poids de compétition dans 6 semaines et je serais finaliste”; ou encore “d’ici les 6 mois qui viennent, j’aurais accumulé suffisamment d’argent pour aller au Brésil

Comfort-Zone

Sortir de sa zone de confort veut dire accepter et embrasser l’inconnu qui vous attend au détour de votre décision. Et soyez-en assurés, c’est toujours dans cette zone-là que vous vivrez le plus épanoui et le plus heureux. Faites des rencontres, cessez de vous diagnostiquer timide maladif; mettez-vous au sport et ne blâmez plus votre génétique si vous n’obtenez pas la performance ou le physique souhaité. Il n’y a hélas aucun remède connu à la paresse !

Conseil n° 3 : Cessez le “je n’ai pas le temps”

Cette phrase m’insupporte au plus haut point!

C’est faux et encore faux. Vous et mois faisons parti d’une génération qui se revendique d’ un peu plus de liberté, qui prends un peu plus (mais pas suffisamment assez) sa responsabilité et qui se réclame de ses choix.

Vous avez autant de temps que n’importe qui d’autre, mais c’est votre gestion qui n’est pas la meilleure. Les personnes que je connais et qui sont épanouies, sont aussi celles qui sont les plus libres de faire ce qu’elles veulent.

Time-Management-for-ADHD

Comment ai-je pu avoir plus de temps que vous pour : développer ce site internet, continuer à m’entraîner, apprendre à programmer, rédiger des articles, parfaire mes connaissances en nutrition ET m’installer au Canada pour devenir indépendant ? 

Certes mes journées furent longues (mes weeks-end d’autant plus), mais pour rien au monde je ne regrette tout le temps que je passe à m’investir dans de tels projets. Commencez par échanger votre téléfilm du soir contre un livre ; votre jeu-vidéo préféré par un exercice d’isolation supplémentaire ou encore votre abonnement canal + contre un ordinateur de poche.

Alors, sortez-vous cette phrase de la tête une bonne fois pour toute et remplacez-là par ce que vous voulez accomplir.

Conseil n° 4 : Votre temps est précieux

Il y a une, et une seule chose à laquelle vous devriez faire attention plus que tout : votre temps. Oui vous en avez, mais il est précieux. Votre temps que vous donnerez aux autres égrégores esclavagistes (Facebook,  M6, les files au Pathé) sera du temps que vous n’aurez plus pour vous.

Et détrompez-vous si vous pensez que vous le “récupérerez” à 60 ans… le monde se prends d’assaut dans la force de l’âge! A 60 ans, la satisfaction de votre partenaire sera une vraie préoccupation, alors profitez-en maintenant. Commencez par prendre un vélo pour éviter les embouteillages, dormez-moins mais dormez mieux, bref, ne « perdez » pas votre temps.

Passez du temps avec les personnes qui vous apportent quelque chose. Et non ça n’est pas égoïste, sachez mesurer la valeur des personnes qui vous entourent…et sachez donner de votre temps si vous estimez que ça en vaut la peine.

Conseil n° 5 :  Cessez d’être gentil.

….en fait, apprenez à dire non. Mes proches me connaissent, et savent bien que j’ai toujours été trop gentil. Pas serviable, mais trop gentil. Travailler plus, travailler sans se faire payer, aider, encore et encore.

J’ai appris à mes dépens qu’il y existera toujours quelqu’un autour pour prendre ce que vous avez de plus précieux : votre temps. Votre temps, ce sont vos capacités physiques pour une tâche ou vos capacités intellectuelles pour une autre.

Conseil n° 6 : Apprenez à ne pas vous justifier.

“Pourquoi tu ne sors pas ce soir ?”

“Pourquoi tu t’entraînes de cette manière ? C’est mauvais pour ta santé!”

“Pourquoi tu restes enfermé chez toi un Samedi soir, faut en profiter!”

Devoir se justifier c’est se sentir le besoin de valider sa décision en espérant qu’elle soit mieux acceptée et comprise par l’autre parti. Si vous voulez vivre libre, commencez par fixer vos propres règles. Cessez d’être redevable au monde. Aux dernières nouvelles, personne ne sait vraiment ce que nous faisons sur terre…libre à vous alors de forger votre propre paradigme.

Ne vous justifiez pas et gardez la tête haute. Donnez un minimum d’explication et continuez à avancer. La liberté vous sourit quand vous commencez à vous libérer du poids des justifications inutiles.

Si vous avez besoin de manger 3000 calories par jour, ça ne regarde que vous. Si vous avez besoin d’aller en salle un samedi soir à 20h au lieu d’aller en boîte, faite-le, si vous avez besoin de pratiquer ce que vous avez appris au lieu de sortir, alors tant-mieux! Il n’y a au final que vous, et personne d’autre dans votre macrocosme, alors autant en profiter et vous réclamer de cette liberté.

Conseil n° 7 : Changez de mentalité

Vous voulez travailler moins ?

Alors trouvez un moyen de vous faire plus d’argent, inventez-le même si il le faut. Vous avez un cerveau, sachez vous en servir.

Vous voulez voyager ?

Achetez un billet d’avion et montez dans un avion.

Vous voulez être plus productif ou accomplir plus ?

….vous avez encore une TV chez vous ?

Vous voulez vous sentir mieux dans votre peau ?

Jetez les anti-dépresseurs et commencez par courir 1h tous les matins dès le réveil.

Vous voulez trouvez le partenaire de vos rêves ? 

Sortez et montrez au monde ce dont vous êtes capable.

Vous voulez changez de travail ?

Préparez votre lettre de démission juste après avoir lu cet article.

 

Conseil n° 8 : Ne dépendez de personne.

C’est une des choses que je cultive depuis tout jeune. Ne compter sur personne pour avancer dans la vie. Je ne dis pas de ne pas avoir d’amis, d’entourage ou des fréquentations. Je dis que vous avez un objectif, et vous seul irez jusqu’au bout.

N’attendez-pas qu’une personne vienne à vous en vous faisant croire que vous pourriez avoir besoin d’elle. Vous n’avez besoin de personne, comprenez-le.

Est-ce qu’une personne vous aide quand vous poussez votre max en salle ?

goldfish jumping out of the water

Cultivez une attitude de loup solitaire. C’est en passant du temps avec vous-même que vous comprendrez comment fonctionne votre potentiel, et comme l’exploiter au maximum. Faites des retraites spirituelles, passez des soirées entières dans votre garage ou dans des endroits isolés.

Je considère le potentiel comme un poing fermé, qui s’ouvre lentement et qui s’affirme dans le calme et dans le silence. La TV, la foule, le shopping, etc… sont des lieux qui maintiennent le potentiel (le poing) fermé. C’est bien normal, nous sommes dans des sociétés de contrôle.

Conseil n° 9 : Apprenez à vivre au-dessous de vos moyens.

Le piège dans lequel beaucoup tombent quand ils gagent plus d’argent est de le dépenser pour élever un confort de vie. Un plus grand appartement, un nouvel écran plat, une nouvelle voiture…et au final, la situation est la même. Le salaire augmente, mais le stress et l’anxiété de manière proportionnelle pour maintenir ce nouveau “confort” de vie.

Commencez-par annuler tous les abonnements qui ne vous servent à rien (400 chaînes, abonnement téléphonique avec option TV, magazines, etc…) et questionnez ce qui vous est essentiel de ce qui ne l’est pas. Lors de mon départ, et au fur et à mesure que mon appartement se vidait, j’ai véritablement compris ce qui m’étais inutile de ce que je devais conserver.

En vivant au-dessous de vos moyens, vous commencerez à avoir plus d’argent pour investir dans votre projet. Hélas, l’argent est une nécessité, et qu’on le veuille ou non, et dans nos sociétés, la liberté s’achète.

Avoir suffisamment d’argent veut dire que vous êtes libres d’aller où vous voulez sans penser à vos 40 heures, voyager où vous le souhaitez et investir ce que votre projet nécessite.

Ne dites pas qu’il vous faut plus d’argent, c’est encore un artifice qui fait le bonheur de nos sociétés pour vous garder dépendants de votre contrat de travail.

 

Conseil n° 10 : Pensez à entreprendre.

Comment vous investir corps et âme dans votre projet si vous dépendez encore d’un patron dont le succès dépendra de votre travail ?

Après avoir appris à dire non et à vous affirmer, allez-voir votre patron et posez une lettre de démission sur son bureau.

Réclamez votre liberté en commençant par prendre action.

Rompez tous les liens autour de vous qui vous rendent dépendants et focalisez-vous sur ce que vous voulez accomplir.

Renseignez-vous dans votre pays pour savoir quels sont les moyens les plus simples de devenir indépendant. Vous ne devez rien à personne, rappelez-vous ; et libre à vous de continuer à faire la richesse d’une personne ou d’un groupe en donnant de votre temps; ou bien de vous lancer dans un projet et vous y consacrer pour votre propre richesse.

L’argent ne fait pas le bonheur, non…. mais vendre son âme au diable non plus.

Voilà, en espérant que ces 10 conseils vous aient fait un peu plus réagir sur votre vie tout simplement et sur les moyens de vous réclamer de votre potentiel comme jamais.

“Everybody pities the weak; jealousy, you have to earn.” – Arnold, The King

Schwarzenegger_2499862b


Vous avez aimé cet article ?

Alors, Restez Fit, restez connecté. Faites comme + de 2000 abonnés et recevez toute l'actualité du site dans votre boîte ! *Votre vie privée est en sécurité

Commenter