J’ai testé…la méthode Lafay

0

La méthode Lafay…. loin d’être inconnue au bataillon; cette méthode de musculation au poids de corps semble avoir révolutionné le genre. La méthode Lafay :

  • 1 livre
  • 14 niveaux
  • 110 exercices au poids de corps

Bien connue des adeptes, j’entends souvent les termes « nouveau paradigme de la musculation »; « efficience » et « révolution ». Les « lafayens »; pratiquants de la méthode, sont de plus en plus nombreux chaque année.

Etant moi-même « lafayen » depuis 3 années désormais, c’est une approche que je connaîs très bien, pour avoir terminé les niveaux depuis longtemps; et avoir bâti mon programme actuel sur la méthode. Aucune crainte d’avis d’ignare, mais au contraire, mon retour franc sur un ouvrage que j’ai lu et re-lu plusieurs fois.

La méthode Lafay, plus qu’un plan ou un programme est une approche qui se fait sur quatre axes pour le sportif :

  1. Développement musculaire
  2. Développement cardiovasculaire
  3. Développement de la souplesse
  4. Nutrition

L’auteur, Olivier Lafay, propose au travers de son système, une approche unifiée permettant de considérer ces axes comme complémentaires et dépendants.

  • Est-ce une méthode qui « marche » ?
  • Est-ce une méthode plus efficace qu’une autre ?
  • Avantages/ Inconvénients ?

Les amis, c’est parti pour un tour !

Présentation de l’ouvrage

Le livre, que j’ai pu me procurer à la Fnac il y a quelques années pour 20 euros, est un joli livre. Les pages sont plastifiées, le livre est de bonne taille; et l’infographie est de qualité. L’auteur a travaillé de concert avec un artiste, lui-même pratiquant de la méthode. Il est donc assez agréable de voir les croquis détailler les mouvements. Je trouve l’ouvrage en soi assez artistique, c’est le cas de le dire !

La structure est aussi de qualité, avec des chapitres bien organisés, clairs et cohérents. Pour chaque axe un ensemble de pages y sont dédiées; bien que le gros soit occupé par les niveaux (j’en dirais plus dans la section suivante), on retrouve des pages dédiées aux exercices d’assouplissement (là encore, les dessins sont superbes) ou à la présentation des exercices.

Bref, l’auteur a vraiment travaillé à structurer l’ouvrage et non présenter de manière linéaire tout ce qu’il faut faire. L’approche est donc très originale. Et ne serait-ce que grâce à cela, on a envie de suivre la méthode et de s’y appliquer.

Il y a également une certaine philosophie qui s’en dégage; à laquelle le lecteur est libre ou non d’adhérer. L’auteur, sociologue, reprends plusieurs concepts que je connais bien moi-même (ayant étudié la sociologie à l’université !) et je trouve l’approche intriguante. Aussi ce « nouveau paradigme » trouve une partie de ses racines au travers de cette approche psycho-sociologique que l’auteur utilise pour appuyer sa démarche.

La méthode

La méthode Lafay c’est quoi au juste ?

Et bien il s’agit d’un ensemble d’exercices au poids de corps, structurés sous forme de niveaux. Le pratiquant commence par mesurer son niveau en effectuant des exercices; et roulez jeunesse !

Chaque niveau comporte une série d’exercices à réaliser, dans un ordre précis (les temps de repos sont indiqués), au travers d’une période de temps, ou un objectif de performance. Par exemple, « au bout de 1 mois, vous passerez au niveau X » ou encore « lorsque vous aurez effectué X répétitions, vous passerez au niveau suivant ».

Au travers de ces niveaux, on acquiert la force nécessaire pour enchaîner les niveaux suivants.

A côté de ces 14 niveaux principaux, l’auteur conseille de suivre les exercices d’assouplissement et l’effort d’endurance, en fonction de son morphotype. Comme on peut le constater, c’est donc une approche unifiée sur tout ce que pratiquant impliqué se devrait d’éffectuer (on peut se passer du cardio, mais les étirements sont assez importants !).

Enfin, à côté de cela, l’auteur donne quelques (mauvais, mais j’en dirais plus) conseils en nutrition, et ce en fonction de ses objectifs (prise de volume, développement de la force, etc…)

La méthode, c’est donc un ensemble d’exercices, de plusieurs types, que le pratiquant effectue en suivant un rythme et un enchaînement particuliers; afin d’améliorer son physique, et son bien-être.

methode-lafay_extrait

Une bonne part de la méthode discute également de plusieurs concepts de sociologie, de psychologie et de développement personnel. Ces concepts sont l’une des pierres fondatrices de la méthode. Personnellement, je suis resté en bonne partie hermétique à plusieurs des idées dont l’auteur discute (par exemple l’isolement social, la dépression, etc…), bien que son discours trouve un fondement certain sur ce que les études de psycho-sociologie nous ont permit d’apprendre sur nous-mêmes, je trouve le discours souvent surfait et parfois même inutile. Non sans mentionner que certaines affirmations ne trouvent aucun fondement véritable; et il s’agit plus d’une prose lyrique sur le développement personnel qu’autre chose. Je ne suis pas contre, au contraire; je trouve assez intelligent d’évoquer de telles choses dans une méthode de musculation, mais je n’adhère pas au discours.

J’estime simplement que peu importe ce qu’on dit et l’angle depuis lequel on discute de la musculation, rien n’est plus vrai ou plus faux; tout comme au final, le développement musculaire est quelque chose d’assez « simple » : stimulation/ recrutement de fibres musculaires = développement/ renforcement.

Est-ce qu’un mauvais état d’esprit influe sur le développement physique : sûrement, mais inutile de chercher trop loin 🙂

Enfin, je salue l’initiative de l’auteur, qui sans révolutionner l’approche, propose quoi qu’il en soit une méthode cohérente, accessible et surtout très motivante ! Bien que certains niveaux soient très longs et parfois un peu ennuyant, on prends quoi qu’il en soit un plaisir à suivre la méthode, observer sa progression et renforcer sa motivation.

Nouveau paradigme ?

Au travers de cette méthode, il semblerait que ses nombreux adeptes sur internet le définissent comme un « nouveau paradigme de la musculation ». J’y croyais moi-même au début, mais j’ai vite déchanté. Et ce pour plusieurs raisons dont je vais discuter ici :

La première est bien, c’est qu’accepter quelque chose comme plus vrai occulte souvent notre esprit critique et nous pousse à croire toute l’information qui nous parvient au travers de ce système. La méthode n’est pas un nouveau paradigme, juste une manière de faire, aussi bonne que toutes les autres.

De plus, alors que la base de la méthode est solide et cohérente, rapidement j’ai vu naître de nouveaux concepts liés « triade », « efficience », etc… compliquant de beaucoup la méthode. Et mon implication fût inversement proportionnelle au développement des taxonomies. Les personnes en discutant tenaient un discours quasi-religieux parfois (je me souviens avoir lu « la méthode marche puisqu’elle cultive l’efficience »), alors qu’au final on se retrouve à enchaîner des exercices au poids de corps qui ne sont pas nouveaux. L’auteur n’invente aucun exercice et ne change en rien les fondamentaux du développement musculaire; il propose par contre une approche cohérente et guidée, ce qui n’a pas de prix pour un débutant, qui a souvent du mal à s’appliquer et suivre une structure efficace (fréquence des entraînements, volume, etc…).

De plus, l’implication morale que l’on peut retrouver conduit certains lafayens à dénigrer les machines en salle au bénéfice de la méthode; et c’est là où je ne suis plus d’accord (réduction du jugement critique). La musculation en salle possède quand même certains avantages que la méthode ne possède pas, comme par exemple :

  • Facilité d’augmentation des charges
  • Machines guidées
  • Environnement social

Enfin, beaucoup de pratiquants sont dopés et font usage de stéroïdes anabolisants. Je n’ai rien contre, mais on pense alors que la méthode nous donnera ce physique. Inutile de rêver, je trouve bien dommage cependant que certaines photos soient celles de pratiquants dopés jusqu’au cou, il suffit de regarder les statistiques d’évolution ou le poids du pratiquant (je me rappelle l’évolution d’un lafayen, aux statistiques de bodybuilder professionnel, eux-mêmes pratiquants depuis 20/25 ans et dopés comme pas deux). C’est un peu moche de vendre du rêve comme ça.

Je ne considère donc pas personnellement la méthode comme un nouveau paradigme, plutôt comme quelque chose de packagé, facile à suivre et donc conserver sa motivation, pierre angulaire du développement musculaire.

Nutrition

Dans le livre, l’aspect nutritionnel est…une catastrophe. Les conseils sont mauvais, inadaptés, incomplets; brefs je ne serais pas étonné que certains pratiquants soient devenus plus gros que prévus en suivant les conseils nutritionnels à la lettre. Mais bon, il n’est pas aisé d’être bon partout; et on ne peut pas s’improviser expert en nutrition sportive comme cela. Après plusieurs critiques sur internet, c’est sans étonnement que l’auteur de la méthode à même publié un deuxième livre dédié.

Enfin, je ne m’attendais pas à trouver quelque chose de cohérent à ce niveau, la nutrition sportive est quelque chose de complexe, et on ne peut demander à un auteur d’être cohérent et juste dans tout, le reste de la méthode étant déja superbe.

Musculation en salle : inutile ?

Et bien… non ! Le poids de corps a des limites, au travers de la méthode, voici par exemple certains muscles très peu développés :

  • Mollets
  • Trapèzes
  • Biceps
  • Fessiers
  • Quadriceps

Pour ces groupes, c’est dur sans machine; et je pense que ça ne sert à rien d’essayer de se prouver à soi-même que l’on peut tout faire au poids de corps…  Certains pratiquants me diront que j’ai tord, et je rétorquerais que j’ai pratiqué la méthode des années, à la lettre, mais que sans certains ajustements, en utilisant des poids, tout bonnement impossible.

Avantages/ Inconvénients

Les avantages de la méthode :

  • Approche cohérente
  • Motivante
  • Facile à suivre
  • Complète
  • Pas chère (il ne faut acheter que le livre et un peu de matériel)
  • Possiblité de « débloquages » psychologiques avec son apparence, sa santé et son bien-être.

 Inconvénients

  • Trop de digressions « socio-psychologiques » à mon goût
  • Dangereuse parfois (par exemple, les dips avec deux chaises)
  • La nutrition…n’en parlons pas
  • Une certaine animosité sur internet, les lafayens perdant parfois l’esprit critique
  • Complications inutiles; stimulation musculaire fréquente = développement, rien de plus, rien de moins.

Conclusion

J’approuve cette méthode, la philosophie globale est motivante, inspirante et « fonctionne » en ce sens. J’invite le lecteur à l’essayer quoi qu’il en soit pour se faire sa propre religion. Je n’accroche pas à la « hype » lafayenne, parce que la méthode n’est pas parfaite, mais propose déjà quelque chose que l’on ne trouve pas facilement.

De plus, certains exercices sont dangereux si mal effectués, et c’est le problème quand on s’entraîne sans accompagnement. La méthode n’est pas parfaite, mais très bonne.

Vous avez suivi la méthode Lafay, et souhaitez partager votre expérience ? N’hésitez-pas à laisser votre commentaire 😉

Verdict

  • Prix 10
  • Efficacité 9
  • Cohérence 10
  • Musculation 9
  • Endurance 7
  • Souplesse 10
  • Nutrition 2
  • Votre note (cliquer pour voter) (42 Votes) 7.7
    Votre note :
En bref

L'essayer c'est l'adopter. Attention à la nutrition qui est plus que mauvaise dans le livre, quant au reste, on aime ou on aime pas. Les photos de pratiquants dopés sur le site m'ont quand même laissé un arrière goût dans la bouche.

8.1 Chouette

Vous avez aimé cet article ?

Alors, Restez Fit, restez connecté. Faites comme + de 2000 abonnés et recevez toute l'actualité du site dans votre boîte ! *Votre vie privée est en sécurité

Commenter