Comment (re)trouver la motivation

0
La motivation est comme la pluie, elle va puis vient. Pour certains, elle ne revient jamais, pour d’autres, elle n’est jamais venue. Il existe bien sûr ceux pour qui il pleut un jour sur deux, et d’autres pour qui tout va bien. Il n’est pas toujours évident de comprendre pourquoi parfois nous nous sentons déplacer des montagnes, puis il y des jours où c’est à peine si l’on a la force de se lever pour aller uriner.

La motivation est un bien étrange appareil, qui jamais ne se comprend, ni ne s’explique vraiment, heureusement, nous vous avons pour vous la solution (presque) miracle dans cet article pour (re)trouver la motivation !

Comprendre la motivation

La motivation peut être définie comme « l’ensemble des facteurs qui déterminent l’action et le comportement d’une personne pour atteindre un objectif ». La motivation relève d’un processus cognitif, et suscite chez nous l’envie d’apprendre, de découvrir, de se challenger, ou encore, de s’intéresser à quelque chose de nouveau. Lorsque l’on « a » la motivation, il nous semble en effet plus facile d’effectuer certaines tâches, ou bien de s’amuser tout en continuant à apprendre ; lorsqu’elle manque, toute tâche se transforme en corvée.

Les théoriciens de la motivation distinguent principalement trois types de motivation :

  • La motivation intrinsèque
  • La motivation extrinsèque
  • L’amotivation (ou absence de motivation)1

La motivation intrinsèque est une action conduite sans l’attente d’une quelconque récompense « externe » ; cette motivation est souvent associée à la stimulation ou au plaisir, comme celui de peindre, celui d’écrire, etc.

De l’autre côté du spectre, on trouve la motivation extrinsèque. Cette fois-ci, ce sont des facteurs uniquement externes qui guident l’action. La motivation extrinsèque est associée aux punitions ou aux contraintes, ou parfois à la compétition. Se lever chaque matin pour aller travailler est un exemple de motivation extrinsèque ; payer ses impôts en est un autre.

motivation-extrinseque

Quant à l’amotivation, elle «  se distingue de la motivation extrinsèque par l’absence de motivation liée au sentiment de ne plus être capable de prévoir les conséquences de ses actions. »1.

La motivation est directement liée à nos actions, car elle ponctue non seulement chacune de ces actions, mais elle est en plus à la base même de notre interaction avec notre environnement, et des choix que nous faisons au sein de cet environnement : les obligations professionnelles sont tantôt des éléments de pression extrinsèque, et tantôt la source d’un plaisir. Et les amitiés ou les relations n’échappent pas à la règle ; si au cœur s’en trouve une motivation souvent intrinsèque, il existe à égale mesure des facteurs extrinsèques.

Intéressement, la motivation intrinsèque peut être une pression extrinsèque dissimulée. C’est le cas lorsque l’on se persuade d’apprécier ce que l’on fait, alors qu’il s’agit en fait d’un désir tout autre. Citons par exemple le fait de s’éreinter à la tâche pour acquérir un statut social, ou encore, revoir ses habitudes pour faire plaisir à quelqu’un.

Ce schéma, même si simpliste en apparence, nous éclaire un peu plus sur ce qui guide nos actions ; il s’agit d’un schéma simpliste, car le plaisir peut se trouver dans les contraintes – après-tout, il est possible de prendre plaisir au travail – tout comme, il existe des contraintes dans ce qui nous procure du plaisir, mais sans qu’elles n’en soient mal vécues (faire du saut en chute libre, conduire une voiture de course, relire cet article trois fois avant de le poster… représentent tous d’autant de contraintes).

Ce modèle nous est utile, car il pose les jalons sur le large spectre de nos raisons d’agir, et, c’est ce qui nous intéresse ici.

En effet, décortiquer cette motivation nous aide à comprendre pourquoi nous :

  • Faisons les mauvais choix
  • Pensons faire les bons choix
  • Souhaitons faire les mauvais choix
  • Finissons par faire les mauvais choix !

Il existe au moins trois besoins fondamentaux comme piliers de la motivation intrinsèque2 :

  • Le besoin de compétence, qui correspond à la nécessité d’adopter des comportements apportant une satisfaction.
  • Le besoin d’autodétermination, qui correspond au désir de vouloir se surpasser. Le besoin d’autodétermination mobilise volontairement l’effort personnel, et l’accroissement de la persévérance.
  • Le besoin d’appartenance sociale, qui correspond au désir d’entretenir des relations sociales satisfaisantes et enrichissantes avec son groupe social.

Et comme expliqué dans cet article, il existe derrière toute motivation un désir de satisfaire ses propres besoins, c’est ce qui est à la base de la motivation.

(re)Trouver la motivation : 10 conseils

Beaucoup de nos actions peuvent être expliquées par la motivation (ou manque de), comme un simple désir humain de vivre et de s’épanouir le plus possible.

  • Mais, qu’est-ce qui explique ce manque de motivation ?
  • Comment est-il possible d’avoir une passion mais ne pouvoir la suivre ?

À la lumière des explications présentées ici, le manque de motivation peut s’expliquer de plusieurs façons :

  • L’action ne permet pas de répondre à un besoin. Dans ce cas de figure, la motivation manque parce que l’action ne satisfait pas le besoin. Par exemple, aller courir uniquement pour faire plaisir à son ou sa partenaire.
  • La motivation, intrinsèque en apparence, est dans les faits une motivation extrinsèque. C’est souvent ce que l’on qualifie de « mauvaises » raisons, et qui se traduit invariablement par un manque d’investissement et de persévérance. Dans ce cas de figure, tout action se transforme en corvée, et le plaisir finit par disparaître.
  • L’action est trop éloignée du besoin de base. Citons par exemple changer drastiquement de mode de vie, ou revoir son alimentation, alors que la personne souhaite se « remettre en forme ».
  • Le temps peut manquer. Il est aussi possible de ne pas disposer de suffisamment de temps dans la journée pour accomplir ce que l’on souhaite.
  • Enfin, l’action étant étroitement liée aux habitudes (lire cet article pour comprendre les habitudes), c’est une perte d’habitude qui entraîne invariablement un manque de motivation.

Mais il nous est possible de revoir nos comportements, les éclairer de la lumière de cette compréhension sur la motivation, donc comprendre comment elle fonctionne, et comment la réintroduire dans notre vie.

1 : Questionnez vos motifs

Commencez par questionner et comprendre vos motifs. Si la motivation manque en premier lieu, il peut s’agir de motifs mal compris. Si vous souhaitez vous remettre en forme, qu’est-ce que cela signifie au juste pour vous ? Cela signifie-t-il pouvoir courir ? Perdre du poids ? Participer à une compétition ? Diminuer son taux de cholestérol ?

Une fois ces questions répondues, il vous sera plus facile de comprendre vos actions.

2 : Fixez-vous des objectifs précis

Comme expliqué dans cet article, fixez-vous des objectifs précis. Cela vous aidera à être plus réaliste, tout comme cela augmentera votre capacité à vous en tenir à votre routine. C’est lorsque l’action devient une habitude qu’elle devient plus facile à suivre. Fixez-vous des objectifs précis. Vous pouvez par exemple noter sur un bout de papier vos objectifs :

  • Courir 5 minutes tous les jours
  • Marcher 30 minutes tous les jours
  • Effectuer 50 pompes chaque matin

pen

3 : Soyez réaliste

Après avoir questionné vos motifs, et après vous être fixé des objectifs précis, apprenez à être réaliste. N’escomptez pas pouvoir courir un marathon en deux semaines si vous avez été sédentaire une bonne partie de votre vie, ou encore, revoir toute votre alimentation si c’est une chose à laquelle vous n’avez jamais pensé. Être réaliste va vous aider à mieux comprendre comment introduire de nouvelles habitudes dans votre vie qui vous aideront à retrouver la motivation.

4 : Questionnez l’influence de votre entourage

Si votre cercle d’amis est composé uniquement de personnes sédentaires, il n’y a que de très faibles chances que vous puissiez maintenir une activité. En effet, si le besoin d’appartenance sociale motive nos actions, il y a de fortes chances que ces dernières soient le reflet de la cohésion de votre groupe.

Questionnez donc le temps que vous passez avec votre entourage ; rapprochez-vous des personnes qui vous supportent, et éloignez-vous des personnes qui vous sont néfastes.

5 : Soyez patient(e)

La motivation n’est pas quelque chose de « figé ». Elle évolue en fonction des circonstances, qu’elles soient internes ou externes. Comprenez que changer demande du temps et de la patience. Ne soyez pas trop dur(e) envers vous-même, et apprenez à apprécier les petits progrès.

6 : Honorez vos résultats

Apprenez à honorer vos progrès, aussi minimes soient-ils. Vous pouvez par exemple vous faire plaisir en allant au restaurant si vous avez été capable d’avoir une alimentation saine sur une semaine ; ou bien, prendre un week-end détente bien mérité. Appréciez vos progrès en y prêtant plus attention.

man-relaxing_feat

7 : Faites les choses pour vous

C’est en questionnant vos actions qu’il vous sera possible de comprendre dans quelle mesure ces actions sont nourries par une motivation intrinsèque ou extrinsèque. Si la motivation est extrinsèque, essayer de la transformer en motivation intrinsèque et apprenez à faire les choses pour vous. Apprenez à formuler vos propres besoins et à les accepter. C’est en faisant ce travail qu’il vous sera possible de voir cette motivation intrinsèque guider vos actions.

8 : Mesurez vos progrès

Mesurer est une très bonne manière, qui plus est objective, de booster votre motivation. C’est en suivant vos progrès qu’il vous sera possible de constater des résultats tangibles. Si vous aimez courir mais manquez de motivation, fixez-vous des objectifs et mesurez vos progrès. Vous pouvez par exemple acquérir un chronomètre et tenter de vous dépasser à un peu plus à chaque fois. Si vous souhaitez vous remettre en forme, apprenez à prendre vos mensurations, et mesurez-vous tous les mois.

Ces résultats tangibles vous procureront du plaisir, et vous motiveront d’autant plus.

scale_feat

9 : Donnez-vous plus de temps

C’est un fait : dans nos sociétés, tout le monde est occupé. Si la motivation se réduit en peau de chagrin, c’est bien souvent par manque de temps. Voyez comment vous pouvez réorganiser votre semaine afin de dégager une ou deux heures çà et là. Profitez de ce temps pour pratiquer ce que vous souhaitez. Si vous vous investissez pour dégager du temps, il y a de fortes chances que vous commenciez par être plus motivé.

10 : Parlez-en à votre entourage

Vous n’êtes pas seul(e). Si se remettre au sport vous fait peur, n’hésitez pas à en parler à votre entourage, et communiquer vos besoins. Cela peut par exemple vous aider à découvrir un(e) partenaire avec qui aller en salle ou courir.

De plus, en en parlant, vous transformez vos actions en quelque chose d’ « officiel » ; de fait, votre motivation augmentera.

Vous pouvez également demander à vos amis proches de vous supporter et de vous encourager.

Conclusion

En conclusion, la motivation n’est jamais figée, elle évolue, et peut s’acquérir, même si elle semble très éloignée. Si le manque de motivation est quelque chose que nous connaissons tous, avec suffisamment de patience, et une compréhension juste de ce qui guide nos actions, il sera possible de retrouver la motivation.

Se fixer des objectifs précis, être réaliste, ou encore, honorer vos progrès, représentent d’autant d’outils et de stratégies que vous pouvez utiliser à votre avantage afin que la motivation ne vous fasse plus défaut. C’est en comprenant ses désirs, et en apprenant à les articuler et les accepter, qu’il vous sera possible de transformer toute motivation extrinsèque en motivation intrinsèque, et de vous épanouir.

Sources

  1. Deci, Motivation intrinsèque et extrinsèque. 2009.
  2. Deci & Ryan, La théorie des besoins psychologiques de base : clarifier les sources du climat motivationnel. 2002, 2008
  3. Regina-Deau Régien, Saban Charles, La motivation.

Vous avez aimé cet article ?

Alors, Restez Fit, restez connecté. Faites comme + de 2000 abonnés et recevez toute l'actualité du site dans votre boîte ! *Votre vie privée est en sécurité

Commenter