Après les fêtes, tous à la diète !

2

Dans quelques semaines, nous serons tous assénés de pubs en tous genres à propos d’un énième régime qu’il sera possible de suivre pour revenir sur le droit chemin ; et avant ça même le régime parfait à suivre avant la période des fêtes pour qu’elle ne vous porte pas trop préjudice….

Comme chaque année, beaucoup redoutent les fameux kilos accumulés et avoir l’impression d’être passé dans l’obèsitron 2000. L’année suivante de commencer, voilà le coeur déjà vaillant et la tête pleine de bonnes révSolutions que peu tiendront vraiment, la motivation leur faisant défaut.

La période des fêtes est-elle vraiment si effrayante que ça ?

Je ne pense pas : le poids accumulé est souvent une mauvaise habitude qui vous suit depuis de nombreuses années, a contario, ce ne sont pas quelques jours sur une année qui changeront beaucoup si vous êtes déjà un sportif impliqué et consciencieux.

J’entends par là que l’acquisition de connaissance et de bon-sens sont des choses qui vous permettront de toujours faire les bons choix en terme d’adhérence à un régime ou à des indulgences occasionnelles.

Le sport, c’est aussi un processus mental ; et le trop de rigidité est souvent l’ennemi du bien.

Rassurez-vous, profiter vaudra toujours mieux que de maintenir une diète stricte, et refuser de goûter le plat de votre tante parce qu’il vous paraît trop gras, vous fera plus de mal que de bien.

La diète (du Latin dieta: manière de vivre) est quelque chose que vous vous devez de suivre, et non pas essayer : par exemple en mangeant d’une manière ou d’une autre (Régime hypoglucidique, hypolipidique, hyperprotéiné, hippo…potame).

hippo
Considérez ces régimes comme un objet marketing qui n’en finit pas de faire vendre des barres Ducan, des soupes faibles en calories ou des photos de mannequin retouchés. A 10€ le magazine, comprenez qu’il faut des personnes pour l’acheter…

Et oui, Jessica !
Et oui, Jessica a bien rétréci !

Apprenez également et comprenez que la diète peut être vue comme la pratique d’une habitude ou d’un rituel, avec ses codes et ses moments privilégiés. C’est cette habitude que vous vous devez de pratiquer si vous voulez être gagnant sur le long terme: le régime le plus efficace est celui que vous pouvez tenir toute votre vie.

La période des fêtes est en ce sens une période comme une autre, si vous savez faire preuve de suffisamment de discipline pour vous alimenter correctement toute l’année, alors vous l’aurez également pour ne pas prétexter la fin d’année pour prendre 35 kilos non justifiés en premier lieu.

Alors pour répondre à la question, la période n’est pas effrayante, c’est plutôt être confronté à sa propre discipline qui peut l’être. En somme, il est toujours plus facile de dénoncer la cuisine de sa tante plutôt que s’avouer à soi-même que la rigueur manque.

CatAndMirror1

La diète est le reflet de votre hygiène de vie, et c’est ce reflet-là qui s’en trouve projeté sur la période des fêtes. Aussi il est intéressant de vous faire le bilan sur votre régime alimentaire et agir si il le faut.

Prendre des bonnes résolutions peut-être une bonne chose, mais c’est est une mauvaise si vous attendez le début d’année pour :

  • Faire du sport
  • Arrêter de fumer
  • Prendre l’air un peu plus chaque jour
  • Se lever avant 11h

Soyez simplement au fait des habitudes qui rythment votre vie, et soyez suffisamment analytique pour changer ce qu’il y a à changer, sans attendre la fin du monde. Et c’est par cette dynamique que vous vous rendrez compte qu’ il n’y a souvent que des barrières psychologiques à ce que vous voulez accomplir.

C’est la même chose pour votre régime alimentaire : en changeant les « mauvaises » habitudes (libres à vous de juger), au moment où vous lisez ces lignes, vous vous rapprocherez un peu plus chaque jour de ce que vous voulez accomplir.

Pour le sportif, j’ajouterais que si un apport calorique et consistent est maintenu 90% du temps, alors les 10% ne changeront rien, pour les 99% d’entres nous (le 1% étant bien sûr les compétiteurs professionnels de très haut niveau !).

Considérez ces fêtes comme un repos bien mérité après 355 jours la tête dans le guidon (on se reconnaît entre acheteurs de poudre de protéines en vacances), déloadez, ou profitez-en pour faire des rencontres, passer du temps autour des repas avec vos amis ou votre famille…bref profitez.

Pour le sportif débutant qui un peu du mal à avoir une diète qui lui convient (ou qui n’a pas encore trouvé son rythme de croisière), il faut garder en tête que la performance ou le corps que l’on veut sont des processus qui se font sur des mois, des années…et ce bien au-delà du micro-management qui vous compliquera plus la vie qu’autre chose (fréquence des repas, timing, macro-composition).

Attention, je ne dis pas que ces détails ne sont pas importants ; mais en tant que coach, j’estime qu’avant de s’attarder sur ces éléments, il est plus essentiel à mon sens d’acquérir les bons réflexes et comprendre comment marche le corps, avant de sombrer dans la rigitié extrême (parce vous êtes tombés sur une interview Ronnie Coleman ou de Jay Cutler).

Une fois ces habitudes et cette compréhension acquises et acceptées, alors vous saurez faire preuve de bon-sens et profiterez comme il se doit.

Petits conseils

Comment prévenir la gargantuesque gloutonnerie et garder la  forme ?

gargantua

Si vous êtes du genre prudent, ou bien en période de compétition, voilà quelques conseils:

  • Prenez l’habitude de consommer au moins un shaker ou d’avoir un repas riches en protéines au réveil. Ajoutez un shaker ou deux dans la journée, et vous aurez probablement atteint votre total en protéines. (Mais si vous êtes en période de compétition, alors il y a de fortes chances que vous le saviez déjà).
  • A table, n’hésitez-pas à vous remplir de légumes. Leur volume et leur richesse en fibres en font un parfait coupe-faim !
  • Hydratez-vous, n’hésitez pas à boire de l’eau (mais pas que) au cours de la journée.
  • Si vous êtes obsédé *>ahem*< passionné, et que vous prévoyez de vous entraîner avant de couper la dinde, alors privilégiez les gros groupes musculaires pour lesquels la réponse anabolique est forte (Jambes/ Dos).
  • Mâchez lentement, entre le moment où vous remplissez votre estomac et l’information qui remonte au cerveau, il faut plus de 30 minutes. En prenant le temps de manger (et d’améliorer la production de sécrétions digestives, comme l’amylase salivaire), vous mangerez surement moins.
  • Si vous sortez, vous pouvez toujours vous dépenser en boîte.
  • Evitez les repas trop lourds les soirs, préférez des repas légers ou rassasiants (riches en légumes par exemple), non pas parce que vous deviendrez plus gros, mais parce que vous dormirez moins bien.
  • Appliquez pour vous même un principe de modération. Manger c’est bien…trop c’est moins bien.
  • Pour les sportifs d’endurance, profitez des repas riches en glucides pour recharger vos stocks de glycogène.
  • Placez toutes les séances le matin (vous serez surement plus occupé le soir !)
  • Si vous êtes en période de sèche (il en faut pour tous les goûts), alors évitez la collation post-training, attendez une heure ou deux. Profitez-en également pour augmenter votre thermogenèse (en consommant un peu plus de caféine par exemple).

Ceux qui s’indigèrent ou qui s’enivrent, ne savent ni boire ni manger.

Et puis pour les autres…

972

PSsstt… besoin d’un coup de main après les fêtes ? Faites appel à nos experts.


Vous avez aimé cet article ?

Alors, Restez Fit, restez connecté. Faites comme + de 2000 abonnés et recevez toute l'actualité du site dans votre boîte ! *Votre vie privée est en sécurité

Discussion2 commentaires

  1. Prendre du poids lors des fêtes c’est très typique! Mais si on connait déjà ce risque, pourquoi on est toujours victime? Pour cette fois, je conseille de prévenir que de guérir, c’est mille fois mieux. Alors, lors des faîtes, pourquoi ne pas chercher des recettes allégées mais délicieuses et quand même digne des périodes festives? Il y en a beaucoup sur internet!

Commenter